Catégories : Actualités, édito

by Com FNDIRP

Share

Catégories : Actualités, édito

Par Com FNDIRP

Partagez

Impossible de se voiler la face, nous sortons sonnés de cette année 2023 durant laquelle nous avons été choqués, meurtris, abasourdis par tant d’évènements, tant de drames que les médias déversent en torrents dévastateurs sur nos cerveaux saturés.

Comment nous projeter vers un avenir de concorde, objet des serments de nos déportés quand la parole est aux armes dans de nombreux endroits de la planète, quand la guerre en Ukraine déchire l’est de l’Europe depuis de trop longs mois, quand le drame israélo-palestinien nous impose sa nième réplique entre attaque terroriste barbare et ripostes dont la population civile paie le lourd tribut, quand les arméniens du Haut-Karabakh sont contraints de s’exiler pour conserver leur identité, quand des femmes meurent en Iran, en Afghanistan ou ailleurs pour quelques libertés élémentaires, quand, chez nous, elles meurent des coups de prétendus compagnons, quand le racisme et l’antisémitisme font la une chaque jour, quand, enfin, le populisme et l’extrême droite gagnent encore et toujours du terrain jusqu’à parfois s’imposer dans nos démocraties que nous croyions à l’abri ?

Notre civilisation occidentale, nos sociétés européennes et donc nos démocraties sont en souffrance et perdent peu à peu leurs repères. Parfois même, dans nos plus infimes micro-sociétés, les problèmes s’incrustent durablement.

Notre moral vacille et nous nous interrogeons sur l’utilité de nos démarches et de nos actions, sur leurs résultats. Pourtant, nous devons voir au-delà de la triste réalité du moment, nous inscrire dans l’Histoire longue, rester déterminés et conserver pour horizon le monde rêvé par nos résistants et nos déportés de paix et de fraternité. Notre combat continue. Le laisser-faire, le laisser-aller, les accommodements contre nature ne conduisent qu’à des lendemains difficiles.

Les plus récents témoignages de notre coprésidente, Frania Haverland, en fin d’année montrent que le public de jeunes que nousFrania Haverland visons plus particulièrement reçoit notre message et se l’approprie.

La tâche est immense mais faisons notre part avec constance et fidélité. C’est le vœu que formule notre Fédération pour chacune de ses associations départementales et, au-delà, pour tous ceux qui partagent nos valeurs, en espérant que l’année du 80ème anniversaire de la libération de la France nous apporte un peu de légèreté.

Pour finir, c’est à vous, adhérents et lecteurs, à vos familles et à tous ceux qui vous sont proches que je souhaite le meilleur pour cette année 2024, que votre santé soit protégée ou améliorée pour ceux qui peinent, souffrent ou s’inquiètent, que la force et la sérénité vous accompagnent et que tout au long de ces 366 jours vous goutiez de beaux instants de bonheur et de joie.

Et n’oubliez pas que chaque pas, aussi minuscule soit-il, que vous accompagnez vers cet horizon de paix et de fraternité est en soi une petite victoire qu’il ne faut pas mésestimer.

Courage et persévérance à vous tous.

Articles Similaires

  • COMMUNIQUE FNDIRP Face aux horreurs qui s’enchainent en Israël et Palestine, fidèle aux serments des déportés revenus des camps nazis et à leurs combats pour la compréhension mutuelle et pour un Monde de Paix, la Fédération Nationale des Déportés et Internés, des Résistants et Patriotes (FNDIRP)  en appelle : au respect du droit international pour stopper […]

  • Notre fédération est née pour faire face à la nécessité, sur les bases de la solidarité et de l’entraide. Dès la fin de la guerre et la libération des camps, Marcel Paul et Frédéric-Henri Manhès se sont lancés dans une grande mission, épaulés par leurs camarades des camps. Dans l’immédiat après-guerre, il faut soigner, instruire, […]

  • Chaque année, la Journée internationale de la Paix est célébrée dans le monde entier le 21 septembre. L’ONU a déclaré cette journée consacrée au renforcement des idéaux de paix et proposé d’observer 24 heures de non-violence et de cessez-le-feu. Plus de 30 associations et organisations françaises appuient cette mobilisation internationale. Depuis la création de cette […]

  • C’est un rendez-vous annuel et incontournable. La Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP) a rendu hommage aux sept résistants abattus dans un guet-apens rue Leroux alors que la libération de Paris était en cours. La cérémonie a eu lieu devant le siège de la FNDIRP, 10, rue Leroux, le 17 août, […]