Catégories : Actualités

by Webmaster FNDIRP

Share

Catégories : Actualités

Par Webmaster FNDIRP

Partagez

La FNDIRP se réjouit de cette décision prise par le président de la République. Missak et Mélinée Manouchian entreront au Panthéon le 21 février 2024.

Une décision qui marque une reconnaissance pour la résistance communiste et tous ceux qui ont versé leur sang pour la France. De l’enfant arménien au combattant FTP-Moi qui va rentrer en février 1924 au Panthéon, Missak Manouchian est le symbole de l’engagement sans conditions des communistes étrangers dans la Résistance française.

Né en septembre 1906, Missak Manouchian est un survivant du génocide arménien. Elevé en partie dans un orphelinat Français au Liban après avoir fui la Turquie, il se réfugie à Marseille en 1925. Menuisier de formation, il devient tourneur et travaille dans des usines automobiles. Passionné de poésie, il écrit, s’occupe d’un journal. Après février 1934, il s’engage auprès du parti communiste. Dès lors son parcours s’inscrit dans les espoirs de progrès et la lutte contre le fascisme. Quand la guerre commence, il s’engage et le combat se poursuivra dans la clandestinité, avec conscience. Jusqu’au coup de filet de la brigade spéciale et son arrestation, avec Epstein, le 16 novembre 1943.

Au moment de mourir, je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand…

Extrait de sa lettre à Mélinée.

Pierre Ouzoulias, sénateur PCF, œuvrait depuis des mois pour que le Panthéon s’ouvre à Missak et Mélinée son épouse. «Mon grand-père Albert Ouzoulias était leur supérieur direct. Il n’avait jamais cessé de penser à eux. S’ils avaient parlé, toute la direction de la résistance communiste et du PCF se serait effondrée. A son décès, j’ai découvert qu’il avait acheté une concession en face de la sépulture de Manouchian au cimetière d’Ivry »raconte-t-il. « En 1951, il est à l’initiative au conseil de Paris pour qu’une rue porte le nom du groupe Manouchian ».

Au-delà de la mémoire, c’est aussi la reconnaissance, même tardive de la place des communistes dans la Résistance. Le 21 février 2024 les portes s’ouvriront pour ce couple de résistants. La FNDIRP se réjouit de cette décision prise par le président de la République. D’autres grands noms sont encore en attente d’une reconnaissance nationale, parmi lesquels Marie-Claude Vaillant-Couturier et Martha Desrumaux.

Franck Jakubek

L’Affiche Rouge. Une propagande qui desservira les Nazis. Cliquez ici

La hargne nazi face au FTPF-MOI confirme la construction haineuse raciste et antisémite de la collaboration française…Cliquer ici

Portrait de Missak Manouchian

Avec ses camarades face au peloton d’exécution. Poème d’Aragon L’affiche Rouge » en vidéo Cliquez ici

Articles Similaires

  • Décembre, le mois de Noël, le mois de tous les plaisirs et de tous les chagrins. Nos arrières grands parents, quelquefois nos grands-parents, lorsqu’ils nous parlaient de Noël c’était pour évoquer « l’orange », ce fruit merveilleux qui était souvent leur unique cadeau et dont ils se régalaient avec plaisir. Si nous écoutons les récits […]

  • Ni haine ! Ni oubli ! C’est ce qu’avaient voulu nos déportés pour être fidèle à leurs serments prononcés sur les places d’appel des camps de concentration, pour écrire, après les atrocités de la guerre, un monde nouveau. Mais au moment où s’écrivent ces lignes, d’un ignoble massacre où des êtres humains, des Israéliens, de […]

  • COMMUNIQUE Conjointement,  les associations-fédérations UNADIF-FNDIR, FNDIRP, Association Nationale des Amis de Jean Moulin, et le Cercle Jean Moulin, veulent exprimer leur profonde indignation devant la profanation du musée de la Résistance de Lyon par des tags inscrits sur les murs, qu’elles condamnent fermement : «Jean Moulin, condamnez-vous le Hamas ? »   «Encore une fois, la […]

  • Nous avons appris ce lundi 20 novembre la mort de Jean Villeret (matricule 19410 NN et 101923 à Dachau et Allach)  qui aurait dû fêter ses 101 ans en décembre. La FNDIRP adresse toutes ses condoléances attristées à son épouse Nicole, ses enfants, sa famille et ses proches. Inlassable témoin de la déportation, il ne […]